People and Baby – Crèche : la galère de rentrée !

Trouver une place en crèche, quelle galère !

Ouf !  Ce sont 650 tout-petits qui vont obtenir une place en crèche pour la rentrée 2010 grâce aux 11 nouvelles structures qu’ouvre people & baby sur le territoire[1].

Une aubaine pour les entreprises et les parents mais une goutte d’eau face à l’ampleur de la demande.

Pour  cette rentrée 2010, les demandes et listes d’attente pour obtenir une place en crèche, le mode d’accueil le plus économique, sont considérables.

Aussi People & baby ouvre pour cette rentrée 11 nouvelles crèche pour 650 enfants et offrira d’ici à la fin de l’année 2010, 1 500 places d’accueil supplémentaires grâce à l’ouverture de 20 structures petite enfance et la création de 450 emplois pour des professionnelles de la petite enfance. La société, fondée à l’origine par Odile Broglin directrice Puéricultrice pour les hôpitaux de Paris, est leader sur le marché des crèches d’entreprises et de collectivités en croissance organique et portera ainsi à 100 le nombre de crèches de son réseau.

 

Une goutte d’eau face a l’ampleur de la demande pour un mode d’accueil reconnu par tous comme le plus sécurisant et le plus adapté à l’éveil des 0/3 ans.

Selon le rapport TABAROT, il manque encore 200 000 à 400 000 places en crèche, soit entre un quart et la moitié des besoins terme de mode de garde pour l’ensemble des enfants de moins de 3 ans en France[2].

Avec un taux de natalité de 2 enfants par femme en moyenne[3], la France est le champion européen de la natalité. Cependant 85% d’entre elles ayant une activité professionnelle[4], la conciliation entre vie de famille et vie professionnelle est devenu un enjeu majeur au cœur des préoccupations actuelles des entreprises et des salariés.

Offrir des solutions de mode de garde fait partie des attentes des salariés de la part de leurs employeurs[5]. Les pouvoirs publics ont déjà développé des dispositifs de soutien aux entreprises investissant en faveur de l’accueil de jeunes enfants, et qui mériteraient d’être mieux connus: développement du Crédit d’Impôt Famille (CIF), création de l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE) qui formalise le rôle des employeurs dans le soutien des parents-salariés, ou encore lancement du Club Crèches & Entreprises par Xavier Darcos (Ministre du Travail) et Nadine Morano (Secrétaire d’Etat chargée de la Famille) en février 2010 « qui réunit les entreprises exemplaires en matière de création de places de crèche ou de financement de berceaux en faveur des enfants de leurs salariés »[6].

Face à ce constat, people & baby a pour volonté de contribuer à satisfaire les besoins des parents-résidents et des parents-salariés en créant de nouvelles places d’accueil…tout en faisant le pari de la qualité : Environnement design, Repas des touts petits a composante 50% de produits bio, 100% de biberons sans bisphénol A, jardins privatifs extérieurs dans chaque crèche, politique de ressources humaines innovante valorisant les compétences et la formation continue de ses équipes, encadrement au dessus des normes avec 100% des équipes qualifiées… pour le bien-être des enfants et de leurs parents.

(Quelques places sont encore disponibles dans certaines crèches du  réseau : www.people-and-baby.com).

 

Pour connaître la liste des implantations de nos crèches, réserver une place, réaliser une visite de structures ou pour toutes autres questions, n’hésitez pas à contacter Cécile Roussel, Responsable Communication au 01 58 05 36 71 ou cecile.roussel@people-and-baby.com.

[1] Les 11 nouvelles structures : Metz (57), Dreux (28), Chartres (28), Tours (37), Le Coudray-Montceaux (91), Puteaux (92), Antony (92), Molina-la-Chazotte (42), Bordeaux (33), Agen (47), Nice (06).

[2] Michèle TABAROT, Rapport sur le développement de l’offre d’accueil de la petite enfance, juillet 2008, p.4.

[3] INSEE, Naissances et fécondité en 2009.

[4] INSEE recensement 2007 (85,6% des femmes de 25 à 49 ans).

[5] Enquête VIAVOCE pour l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise et la Délégation interministérielle à la famille (29% des  salariés-parents  aimeraient obtenir des propositions de modes de garde de la part de leur employeur).

[6] Ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique.

Laisser un commentaire