Zoopsie Comedi : Le Music-hall est mort vive le Music-hall !

13zoopsie

L’âge d’Or des revues de Music-hall de Paris est derrière nous et, spectateurs blasés que nous sommes, nous pensions n’avoir plus qu’à nous mettre sous la dent des pseudos rétrospectives ou des semblants de revues tournant le dos à une longue tradition de divertissements qui en plus de râvir les foules leur présentaient un condensé de la mode et des arts décoratifs de l’époque.

Et bien le music-hall est fait de petits miracles et Zoupsie Comedi en est un !

Cette revue recrée grâce au Théâtre de Suresnes  (et l’enthousiasme de son directeur Olivier Meyer) est présentée pour quelques représentations seulement (il y a heureusement une tournée, surveillez les dates !). Les musiques (T. Azam, A. Mouchon, The Melody Four, Karl Biscuit) ) mélange de hiphop , jazz , musique concrète et de musiques de film ont fait vibrer la sensibilité  des enfants nombreux ce soir là et qui fascinés en oublièrent même de se chahuter.

Les costumes de Christian Lacroix apportent ce qu’il faut d’extravagance et de singularité d’un créateur de mode contemporain. Les décors (Arnaud Sauer) minimalistes et sans fioriture sont  simples mais ingénieux,  dans l’esprit cubique actuel, tout en conservant une certaine distance à l’académisme en faisant des clins d’œil au music-hall et à la magie du faste.

Les metteurs en scène (Dominique Boivin et Dominique Rebaud) et la chorégraphie (Lolita et Beau Geste) respectent l’individualité des danseurs  mais préservent une unité à ce joyeux défilé. Ouf ! le Music-hall renait, vive la Revue ! 
 
 
Chorégraphie des compagnies Lolita et Beau Geste  
Costumes de Christian Lacroix  
Coordination artistique de Dominique Boivin et Dominique Rebaud  
Musique de Thierry Azam, Alain Michon, Melody Four et Karl Biscuit  
Décors de Arnaud Sauer  
Lumières de Pascal Méra  
Avec Gaëtan Brun Picard, John Degois, Sonia Duchesne, ‘Fonky‘ Foued Hammani, Joachim Lorca, Kevin Mischel alias Kevpop, Sandrine Monar, Juliette Nicolotto, Angélique Petit, Katia Petrowick, Marion Rastouil, Bernard Wayack Pambé 

Published by admin, on octobre 19th, 2009 at 1:20 . Filled under: Going Out / SortirNo Comments

Sortie : On a aimé…Manuel Montero au Lieu

manuel-montero

Hier soir, plaisant One Man Show au Lieu (41 rue de Trévise). Sur scène Manuel Montero déjà aperçu à l’Artistik Bazar et qui nous avait épaté par son abattage et son art du rictus gargouillesque.

Le déguster quelques minutes à l’Artistik nous avait mis en appétit et hier, nous en avons eu pour notre argent (la représentation se donne au “chapeau”).

Manuel vient du THEATRE avec un grand T. La Cartoucherie de Vincennes, L’Epée de Bois, tout ceci transpire dans son jeu, tour à tour physique, burlesque et au détour d’une tirade… dramatique.

C’est toujours un exercice périlleux pour un comédien – et en plus en one man show – d’amener le public sur les montagne russes du rire et du pathos.

Il réussit haut la main l’exercice et nous vous conseillons donc d’aller l’encourager !!!

A l’affiche du 12 octobre
au 21 décembre 2009

Tous les lundis à 21h15

Manuel Montero
Le Lieu

41, rue de Trévise,   75009  Paris
Plan d’accès

Métro : Cadet (ligne 7)
Bus : 26-32-42-43-85 arrêt Cadet
Borne Taxis : square Montholon
Parking : 3 rue Mayran ou place du 8 Novembre 1942

Published by admin, on octobre 13th, 2009 at 6:37 . Filled under: Going Out / SortirNo Comments

Sortir : Philoctète à l’Odéon – théâtre de l’Europe

terzieff-2_378

Pourquoi les programmes des pièces classiques sont ils incompréhensibles pour les non initiés?

Comme c’est le cas à la Comédie Française, un bref résumé du propos serait opportun pour nous faire découvrir simplement ce que nous allons voir et non une série d’élucubrations pour intellectuels Germanopratins. Ainsi va du programme distribué par les ouvreuses de l’Odéon avant la représentation de Philoctète de Jean-Pierre Siméon d’après Sophocle, la nouvelle création de cette rentrée.

Et pourtant le synopsis est simple :

« Durant la guerre de Troie, l’un des plus célèbres épisodes est celui de l’arrivée de Philoctète, le plus fameux archer de l’armée grecque, héritier de l’arc et des flèches empoisonnées d’Héraclès. Le pauvre Philoctète, alors qu’il naviguait avec ses compagnons en direction vers Troie, fut blessé au pied par une de ses propres flèches et la puanteur de la gangrène qui s’y produisit fut telle qu’on l’abandonna dans une île déserte de la mer Égée, Lemnos. Ce n’est que dans la dixième année de cette guerre qu’on vint le chercher pour l’amener à Troie, car un oracle avait annoncé que la ville ne pourrait être prise sans les flèches d’Héraclès.»
Dans le récit légendaire, tout l’intérêt est porté sur les ruses qu’il fallut employer pour persuader Philoctète de pardonner à ses camarades qui l’avaient trahi, et pour le convaincre de les aider.
La pièce commence quand Ulysse et Néoptolème (le fils d’Achille) arrivent à Lemnos ; ils décident de s’emparer de  Philoctète par la ruse : Ulysse se cache, et Néoptolème, feignant d’être un ennemi des Grecs, doit s’attirer la sympathie de Philoctète et le conduire à bord du navire qui les a amenés.
Le pauvre malade s’abandonne avec confiance au jeune homme, afin qu’il le soustraie à sa triste solitude, et lui remet le fameux arc d’Héraclès, dont il était possesseur, pour qu’il le garde et le mette en sûreté. Tandis qu’ils s’acheminent vers le navire, Néoptolème, pris de remords, se sent contraint de lui révéler la vérité. Alors apparaît Ulysse.

Philoctète refuse : il s’entête et préfère perdre l’arc et mourir de faim, plutôt que de céder à ses ennemis détestés.
Tout semble devoir en rester là, lorsqu’Héraclès apparaît dans le ciel, invitant Philoctète à céder devant la nécessité.
La tragédie est centrée sur le personnage de Néoptolème (David Mambouch comédien du TNP de Villeurbanne, remarquable de sensibilité) qui doit choisir entre trois pères impossibles : Achille ou la vaillance absolue mais défunte, Ulysse (Johan Leysen) ou la ruse à tout prix, et Philoctète (Laurent Terzieff au mieux de sa forme de … grand tragédien) ou la souffrance forcenée. La mise en scène (Christian Schiaretti) est curieuse car toute la pièce se passe ou presque à l’avant scène et dans la salle … tout cela pour ménager la surprise du dernier acte qui dure quelques minutes. C’est dommage de ne pas utiliser le beau plateau de l’Odéon et cela oblige les comédiens à hurler leur texte alors que l’acoustique de cette scène est habituellement parfaite !

Philoctète

Création
de Jean-Pierre Siméon, d’après Sophocle – mise en scène Christian Schiaretti

Théâtre de l’Odéon 24 Septembre 2009 > 18 Octobre 2009

20h du mardi au samedi / 15h le dimanche

Place de l’Odéon – Paris 6e

Métro : Odéon
RER B: Luxembourg
Bus : 63, 87, 86, 7O, 96, 58.
Parkings : rue Soufflot, Place St Sulpice, rue de l’Ecole de Médecine.


la location : au 01 44 85 40 40

Published by admin, on octobre 4th, 2009 at 11:17 . Filled under: Going Out / Sortir Tags: , , , , No Comments

Max Raabe & Palast Orchester : Salle Pleyel, le Vendredi 30 0ctobre 2009

maxraabe

Max Raabe est un chanteur allemand et le leader du Palast Orchester. Lui et son groupe sont des spécialistes de la reprise de musique allemande ou étrangère des années 20 et 30.

Il a fondé son orchestre durant ses études en tant que chanteur baryton d’opéra à l’Université des Arts de Berlin, qui durèrent de 1988 à 1995. Il s’est fait connaître d’une frange plus large que le public vintage et féru de “period music” en interprétant des  reprises de chansons pops (entre autres Sex Bomb de Tom Jones, Oops I did it again de Britney Spears, Upside Down de Diana Ross, King of Bongo de Manu Chao ) comme pastiches de chansons des années 20-30.

POUR RESERVER, C’EST ICI

Published by admin, on octobre 4th, 2009 at 10:54 . Filled under: Going Out / SortirNo Comments

Bart&Baker lance une initiative internet afin de permettre à tous connus et inconnus de déclarer leur foi dans l'esprit du "Swing". Il vous suffit d'envoyer une photo, un petit texte qui exprime les raisons de votre attachement à l'esprit "swing" et un site web (si vous en avez un) à booking[@]bartandbaker.com

Smoky Joe Combo votes swing because :
"Deep rhythms captivate me. Hot rhythms stimulate me. Can't help but swing it boys ! Swing it ! brothers ! swing !"

Mitch Tornade vote swing parce que :
"Le swing ça t'emporte, ça te fait danser, ça te donne de l'énergie, ça te rend vivant!
J'aime quand ça swwwwwwwing!"

Incontrol Dj, Bebop Swing à Lyon vote swing parce que :
Je vote swing par patriotisme !!! Ca balance tellement que c'est toujours gauche - droite, gauche - droite, mais c'est tellement plus excitant ... et aussi parceque je suis amoureux de Billie Holiday ;-D

Blandine Devos vote swing parce que :
"Swing... depuis toujours! "

Melllie vote swing parce que :
"Swing me strong, swing me hard."

Press-Release-France Press-Release-Germany Press-Release-Italy Press-Release-Netherlands Press-Release-Portugal Press-Release-Spain Press-Release-USA Press-Release-England