Bart&Baker 100% Swing à Paris Plages 2012 ( Bassin de la Villette ) Tous les mardis de 17h à 20h

Tous les mardis du 24 juillet au 14 août de 17h à 20h, le grand parquet en accès libre et gratuit installé sous les arbres au bord du Bassin de la villette (200 m après avoir dépassé le MK2 Quai de Seine) est dédié aux danseurs et amis du swing de Paris et d’ailleurs. Bart&Baker est en charge de la programmation 100% Swing pour FiftiesSound.  Infos swingaparis@gmail.com

Let’s swing !

https://www.facebook.com/events/126880057453703/

Plan accès : https://maps.google.com/maps?q=Bassin+de+la+Villette,+Paris,+France&hl=fr&ll=48.885693,2.372682&spn=0.00285,0.003503&sll=48.886111,2.375&sspn=0.045602,0.056047&oq=bassin+de+la+villette&hnear=Bassin+de+la+Villette&t=m&z=18

Published by admin, on juillet 23rd, 2012 at 9:54 . Filled under: Non classéNo Comments

Bart&Baker release The Swing Phenomenon EP : 4 new tracks, 5 hot remixes, 2 videos

the-swing-phenomenon-ep

The Swing Phenomenon EP, a tribute to global beats and sounds

After the successful release of The Jet Lag EP back in February 2012, Bart&Baker have chosen to celebrate the spirit of the Swing Music. The four tracks contained on the EP1 are given the remix treatment in a 5 remix version EP2.

Nicolle Rochelle, an American Singer, Actress and Dancer, famed for taking the part of Josephine Baker in the French musical “A la recherché de Joséphine” leads the vocal to the intoxicating “Swing Phenomenon” ( a song written and composed by the duo) and pays tribute to Sister Rosetta Sharp in a house cover of “Four or Five Times”.

The Swing Phenomenon EP goes on digital on June 4th & 11th, 2012.

2 videos have been specially produced.

SWING PHENOMENON EP1
SWING PHENOMENON EP2 remixes
——————————————————————————–­—————————————-
Bart and Baker are based in Paris and are active as DJ and Producers of Electro Swing & Club Jazz music since 2005. What makes Bart&Baker so unique is that they were the first back in 2005 to be able to mix old records with new, remix and revive old 1920’s music, scratching 1940’s and 50’s tracks and generally making new dance music from a vintage source. As Bart&Baker says, « we pride ourselves on reinvention, using elements that already exist like vintage music, performance styles and costume so we were able to please or uncover the swing music shades of rhythms to both vintage fans and modern kids ».
Bart&Baker has already released 4 compilations on Wagram Music, all available in shops and online :
- Swing Party, sold more than 10,000 copies worlldwide
- Burlesque Swing, considered as one of the most accurate collection of past and modern burlesque tunes
- Saint-Germain-Des-Près — Vintage Edition, a selection of rare jazz dancing tunes
- ElectroSwing 4, selected and mixed by the duo and including 2 new tunes and signature remix.
In 2012, Bart&Baker has decided to release 5 Digital EPs produced through their new label Entouka Productions — Gaël Brusseleers & Mathieu François.
Published by admin, on juin 5th, 2012 at 8:12 . Filled under: Music Non Stop Tags: , , , , , , , , , , No Comments

Les « anges gardiens » de Bart&Baker : 3 questions à Arnaud Compagne

Nous avons demandé aux collaborateurs du CD « Bart&Baker present Swing Party » de nous ouvrir leur univers et de confier leurs impressions sur leur collaboration avec nous…suspense…

Premier invité, Arnaud Compagne avec qui nous avons la chance de collaborer avec beaucoup de plaisir et avec qui les affinités vont au délà de la photographie !

Arnaud Compagne, photographe et web-designer

1. Pouvez vous présenter votre parcours ?

Après plusieurs années à travailler dans le milieu du marketing online, j’ai décidé de tout arrêter et de vivre de mes deux passions: la photo et le web-design. J’ai donc créé ma propre boîte. Après quelques mois d’activités, j’ai déjà pu réaliser rencontrer et immortaliser célébrités et inconnus dans des projets dont je suis très fier.
2. Comment avez-vous été amené à participer au CD «SWING PARTY» ?
La participation au projet s’est faite naturellement comme si les bonnes personnes se trouvaient au bon moment au bon endroit… J’ai connu le duo Bart&Baker il y a plusieurs mois par le biais de leurs soirées. Quand nous avons été présenté, j’ai tout de suite été séduit par leur gentillesse et leur simplicité. Leurs personnalités et leur univers sont une telle source d’inspiration qu’ils m’ont très rapidement inspiré de nombreuses idées pour un shooting photo. Le résultat de ce shooting se trouvent désormais dans le livret de l’album « Swing Party ».
3. Comment s est déroulée la collaboration avec Bart&Baker ? Qu’avez-vous pensé du résultat quand le CD vous est parvenu ?
La collaboration avec Bart & Baker s’est déroulée d’une manière très simple et très efficace. Tous les deux se complètent à merveille, chacun dans son champ de spécialité. Leur indéniable qualité de chefs d’orchestre à permis de réaliser des échanges entre les différents intervenants de manière rapide et pertinente. De plus, leur générosité et la confiance qu’ils mettent dans leurs collaborateurs a également permis la sortie de ce très beau double album. C’est toujours émouvant de voir le travail de chacun se matérialiser et je suis personnellement emballé par le contenant et le contenu.
Son travail : http://www.arnaudcompagne.com/
Son blog : http://www.lavieestunefete.fr

Published by admin, on mai 19th, 2010 at 12:44 . Filled under: Amis / Friends Tags: , , , , , , , No Comments

Bart&Baker present Swing Party Track by Track (10-21)

11. UGLY DUCKLING “Audacity”

Dizzy, Young Einstein et Andy Cat forment le groupe de hip-hop Ugly Duckling en 1995 à Los Angeles. Leur musique et leur style n’ont rien à voir avec le gangsta rap qui est de mise à l’époque : ils ne sont pas machos, ils mènent une vie sans violence et ne ressentent pas le besoin de menacer quiconque. Ugly Duckling est vraiment un groupe à part. Leur rap jazzy et intelligent leur fait gagner une grande communauté de fans. Ce groupe dit de la musique ce que nous pensons depuis longtemps « Que ce soit de la country, de la dance, du rock, du hip-hop, les gens savent si la musique est bonne. Si c’est le cas, le genre leur importe peu au final. »

12. DYNAMO RHYTHM ACES “I Feel Good”

Voilà un épatant groupe de Neo Swing basé à Bristol et qui n’hésite pas à faire swinguer les Spice Girls, Amy Winehouse ou Frankie Goes to Hollywood… le tout avec d’excellents arrangements. Ecoutez cette version du classique de James Brown, « I Feel Good » qui arrive à embarquer ce classique de la musique funk en terre « Boogie Woogie »… furieusement dansant!!!

13. GILBERT BECAUD “Quand Tu Danses”

On surnommait Gilbert Bécaud (1927-2001) Monsieur 100 000 volt ou bien l’homme à la cravate aux pois et au piano penché. Ce complice d’Edith Piaf auteur de chansons à succès tant en France qu’à l’étranger (« What Now My Love » interprété par Shirley Bassey et tant d’autres, « Let It Be Me » rendu célèbre par les Everly Brothers) est avec cette chanson au début de sa collaboration avec Pierre Delanoë avec qui il va ensuite signer ses plus grands succès. Un des rares titres à déclencher des mouvements de bassin sans qu’il soit nécessaire d’augmenter les décibels.

14. DJ DISSE & BETINA BAGER “Cheek To Cheek”

Ce danois, Dj depuis 1995 et producteur de musique depuis 1999, produit des remixes de qualité pour des univers musicaux variés, que ce soit la world music ou la deep house (Trentemoller). Il est l’un des rares à savoir marier les beats électroniques avec les rythmes issus de la « dub culture ». Preuve en est, sa version revisitée du classique d’Irving Berlin, avec la voix et les claquettes de Fred Astaire et cette phrase inoubliable « Heaven, I’m in Heaven… ».

15. 78PLUS “Sie Will”

Ce groupe autrichien baptisé en référence aux 78tours, est une petite merveille. A croire que l’Autriche est un des pays qui a le mieux marié le swing et l’électronique puisqu’il a également enfanté Parov Stelar, Waldeck et Louie Austen. Le morceau « Sie Will » sorti en en 2004 propose une fusion parfaite entre l’ambiance musicale des cabarets « berlinois » et une rythmique tout en contre-temps mesurés.

16. THE GOOD FELLAS “Sing Sing Sing / Minnie the Moocher”

The Good Fellas est un groupé formé en 1993 autour du chanteur d’origine italienne Ray Gelato. Le nom de ce groupe, tire son origine du chapelet de chanteurs italiens expatriés aux Etats-Unis et qui y ont connu gloire et succès : Franck Sinatra, Perry Como, Louis Prima, Lou Monte, Tony Bennett, Bobby Darin…, The Good Fellas proposent l’une des versions les plus réussies du classique « Sing Sing Sing », habilement marié (à l’italienne !) avec le standard de Cab Calloway « Minnie The Moocher ». Un “instant winner” de nos sets!

17. WDR BIG BAND KÖLN Feat. JOE WILLIAMS

“Hallelujah I Love Her So”

Enregistré en 1995 en live avec l’Orchestre de la Radio Ouest Allemande, cette reprise de Ray Charles bénéficie du soutien d’un grand orchestre et surtout de la voix reconnaissable entre toutes de Joe Williams (1918-1999), accompagnateur de Coleman Hawkins, Lionel Hampton et de Count Basie.

18. COTTON CLUB SINGERS “Boogie Woogie Bugle Boy”

Ce sympathique combo hongrois a débuté sa carrière en 1994. Après avoir proposé des reprises des Manhattan Transfer, le groupe prit une trajectoire plus swing, avec des interprétations de Sinatra et de morceaux vintage. Leur reprise du titre « Boogie Woogie Bugle Boy » popularisé par les Andrew Sisters bénéficie d’une production remise au goût du jour, pour le plaisir de nouvelles générations de danseurs.

19. B.B. KING “Bim Bam”

B. B. King (pour Blues Boy), de son vrai nom Riley B. King, est un guitariste, compositeur et chanteur de blues américain. Il est considéré comme l’un des meilleurs musiciens de blues. B.B. King enregistre ses premières chansons en 1947 à Los Angeles pour RPM Records. La plupart de ses premiers enregistrements sont produits par Sam Phillips, qui créera plus tard Sun Records. Dans les années 1950, B.B. King devient un des plus importants acteurs de la musique R&B, avec des succès tels que « Whole Lotta Loving », « Every Day I Have The Blue »s. « Bim Bam », chanson sans grande prétention artistique est d’une bonne humeur communicative.

20. JAZZ JUICE “Come On”

Groupe hollandais constitué du Dj Graham B (connu pour le titre « Samba Madness ») et du producteur Alain Eskinasi. Jazz Juice, qui s’est appelé en référence à la série Jazz Juice du Dj Anglais Gilles Peterson, propose un « son » Electrojazz pouvant être facilement interprété sur scène. Le morceau « Come On » est sorti sur le label anglais Freestyle, avec aux voix la chanteuse Sara Lee… moderne Acid Jazz ?

21. GUY LOMBARDO & HIS ROYAL CANADIANS

“Our Melody (The Phonograph Song)”

Ce fameux Orchestre de danse constitué en 1923 à Cleveland par les frères Lombardo (1902-1977) a vendu des millions de disques jusqu’aux années 70. Les critiques lui avaient décerné le titre de « The sweetest music this side of Heaven », soit « la musique la plus douce de ce côté-ci du ciel »! Le morceau « Our Melody (The Phonograph Song) » chanté par Kenny Gardner et les Lombardo Singers date de 1958 et n’a pas pris une ride!

Published by admin, on mai 17th, 2010 at 3:24 . Filled under: Swing Party Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , No Comments

Bart&Baker present Swing Party – Track by Track (5/10)

Toujours dans l’ACTE 1 de « Bart&Baker present Swing Party », partons à la découverte des morceaux 6 à 10 !!!

6. HENRI SALVADOR “Oh ! Quand Les Saints”

Henri Salvador (1917-2008) a fait fredonner plusieurs générations de français. Premier à chanter… et à se moquer du rock’n’roll dès les années 50, il est également à l’origine de la bossa-nova. Ce fût enfin un fantaisiste et un crooner hors pair. « Oh When The Saints » fût brillamment adapté en français par Boris Vian et l’on doit les arrangements à Quincy Jones. Une production de grande qualité et qui a ravi nombre de nos dandys danseurs.

7. LE CERCLE “The Beat Goes On”

Le Cercle est un collectif de 7 musiciens Bretons basé à Lorient. Leur premier album « Magnetic » est un habile exercice de style, tutoyant sons du passé, mélodies cool jazz, nuances hip-hop, funk ou R&B et même électro ou drum’n’bass, comme sur cette reprise de « The Beat Goes On », avec le concours de l’excellente chanteuse Chloé Del Orté.

8. SKEEWIFF “Matador”

Skeewiff est un duo de Dj-producteur composé d’Elliot Ireland et Alex Rizzo souvent cité comme un groupe clé de la mouvance Big Beat menée par le Britannique Norman Cook. Le morceau « Matador » sorti en 2006 incorpore le sample de « Malambo n° 1 », air chanté par la fantasque Yma Sumac et chanson typique du style « Exotica ».

9. STAFFAN WILLIAM-OLSSON SEXTET “Talking Samba”

Ce quartet scandinave prouve que cette partie du continent européen est un vivier inépuisable d’excellents interprètes et musiciens de jazz. Tiré de l’album « Oak Road Boogaloo », « Talking Samba » est servi par une production d’une impressionnante maîtrise. Un morceau qui a beaucoup influencé nos soirées et qui reste un de nos titres favoris.

10. ANDRÉ POPP “Sous Son Chapeau Cloche”

Compositeur et arrangeur français de chansons à succès pour Lucienne Boyer, Marie Laforet et même Astrud Gilberto, il fut aussi le compositeur d’un célèbre conte musical : « Piccolo Saxo et Compagnie ou la petite histoire d’un grand orchestre ». C’est dire s’il s’y connait en arrangements. « Sous Son Chapeau De Cloche » figure sur un album 25cm, sorti en 1958 et intitulé « Popp Charleston », la même année est sortie une version chantée par P.a.o.l.a. orchestrée par Alain Goraguer et son grand Orchestre. Cette mélodie respire la joie de vivre.

Published by admin, on avril 20th, 2010 at 3:20 . Filled under: Swing Party Tags: , , , , , , , , , , , , No Comments

A la découverte de SWING PARTY…les titres de l’album commentés

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à la sortie de l’album « Bart&Baker present Swing Party » nous vous proposons de découvrir les titres qui y figurent et les raisons qui nous ont amenées à les sélectionner !

1. CLUB DES BELUGAS “It Don’t Mean A Thing”
Le Club Des Belugas est une formation internationale (les collaborateurs du groupe vivent sur plusieurs continents) qui propose un électro jazz taillé pour les cocktail bars et les compilations lounge. Ils ont livré plusieurs remixes qui ont su élargir leur cercle de fans, « Mambo Italiano » de Dean Martin ou « Puttin’ On The Ritz » de Fred Astaire. Sur le titre « It Don’t Mean A Thing », ils ont su rendre dansant ce morceau culte de Duke Ellington, daté de 1931 et l’un des premiers à incorporer le mot « Swing » dans son titre. Un de nos titres favoris pour débuter des sets frénétiques.

2. RAY BRIANT COMBO “It’s Madison Time”
Dans le sillage du succès du twist, la mode des années 60 consistait à lancer de nouvelles danses et l’on rivalisait d’ingéniosité pour entraîner la jeune et moins jeune génération dans de nouvelles aventures chorégraphiques. La chanson « It’s Madison Time » fut le titre de ralliement de cette danse qui se dansait sans partenaire mais en rythme avec son voisin ou sa voisine. Vous avez pu entendre cette mélodie caractéristique dans la version originale du film Hairspray de John Waters.

3. ARTIE SHAW “Prosschai” (Minimatic Remix)
Artie Shaw, de son vrai nom Arthur Jacob Arshawsky (1910-2004), est un clarinettiste et chef d’orchestre de jazz américain. Après des débuts difficiles (il hésita à abandonner la musique pour se consacrer totalement à la littérature et écrira d’ailleurs quelques livres de son vivant), il connut finalement le succès à partir de 1937 (Billie Holiday rejoint l’orchestre en 1938). Il se retirera plusieurs fois du monde de la musique pour mieux y revenir avec des formations et propositions musicales renouvelées. Il compte à son palmarès de séducteurs les vamps hollywoodiennes Lana Turner et Ava Gardner. Il aurait sûrement apprécié cette version de « Prosschai » que propose le Dj et producteur niçois Minimatic.

4. FROHLOCKER “Hipbrass”
Frohlocker est le nom de scène du duo formé par les allemands Wanja Saelzer et Gabriel Zahn. En plus de proposer de superbes graphismes sur les pochettes de leurs différents maxis, ce groupe a su ouvrir de nouvelles directions musicales à l’électro-jazz. « Hipbrass » est un morceau parfaitement structuré et dont la montée en rythme s’accompagne d’un sample de BigBand.

5. DJANGO REINHARDT “Minor Swing”
Django Reinhardt (1910-1953) dont on a fêté en janvier 2010 le centenaire de la naissance est l’un des guitaristes de jazz les plus respectés de ses pairs et surtout l’inventeur du Jazz manouche. D’origine gitane il se blesse la main gauche à 18 ans, à la suite d’un incendie dans sa roulotte. Ayant perdu l’usage de 2 doigts il développe une technique de jeu incroyable. Il s’impose dans les studios d’enregistrements dès 1933, grâce au parrainage de Jean Sablon, grande vedette de l’époque et premier crooner français. Il fonde ensuite avec Stéphane Grappelli le « Hot Club De France » au sein duquel il acquiert une maîtrise à toute épreuve et dont vous pourrez découvrir un échantillon sur « Minor Swing » remixé par le Dj et producteur américain John Beltran.

Published by admin, on avril 18th, 2010 at 5:01 . Filled under: Non classé Tags: , , , , , , , , , , , , , , No Comments

Bart&Baker vus par un poète.

 

Oh la laaa

Cri de guerre. Cri du Cœur. Cri d’amour.
Bart&Baker vous embarque au gré de sacs et ressacs saccadant.
Rythme trépidant, chaud, sensuel.
Rythme mouvant, charmant, enivrant.
Rythme caressant, glissant, virant et ravissant.
Rythme portant, brillant, tordant, badinant.
Rythme dansant, séduisant.

Bart&Baker … Amuseur…
Ivresse  but no drug. La drogue, seulement vous et eux.
Voie des voix qui mettent en joie.
Magicien de la transe transitoire vers le bonheur.
Bonne heure de la vie qui sourit.
Joie de rois sur des notes qui lient âmes aux corps.
Oubli de soi, rêve des autres. Jeux et ris joue contre joue.
Aimer, rire et danser .

Axel Radiguet

Published by admin, on mars 7th, 2010 at 8:16 . Filled under: Amis / Friends Tags: , , , , , No Comments

Sortir : Quel bon Divorce que celui-là !

gpr_figarodivorce0910

Il n’est pas besoin d’avoir vu la piece de Beaumarchais La Folle Journée ou le Mariage de Figaro  (1778) pour appercier le formidable Figaro divorce de Odon von Horvath (1901-1938)  mise en scène de Jacques Lassalle qui se joue actuellement à la Comédie Française.

Beaumarchais dénonçait dans sa piéce considerée comme un chef-d’oeuvre du théatre français , les privilèges archaiques de la noblesse  annonçant les signes avant-coureurs de la révolution française . Odon von Horvath situe lui, son intrigue quelque part en Europe aprés  le mariage de Figaro et Suzane , la révolution ayant éclatée. Celle-ci va boulverser la vie et les rapports des protagonistes de l’histoire. Aidés par leurs valets, le Comte et la Comtesse Almaviva fuient le pays.

La lente déchéance des deux aristocrates, incapables de s’adapter à leur nouvelle existence d’exilés, pousse le pragmatique Figaro à les abandonner ; il ouvre avec sa femme un salon  de coiffure dans une petite ville de province. Et comme les affaires sont les affaires, il fait ce qu’il faut pour s’attirer les faveurs d’une clientèle à l’esprit étriqué. Suzanne, lassée, demande le divorce.

Quant à Figaro, il voit le vent tourner, il retourne dans le pays de la révolution , fait son autocritique et accède au poste d’administrateur du château comtal. Son ancien maître, criblé de dettes, est contraint de repasser la frontière dans l’autre sens, Suzanne à ses côtés. Se réconcilieront-ils avec Figaro, qui sert désormais l’Etat?

Figaro divorce c’est le récit d’une errance. Celle du Comte Almaviva, incarnant le déclin de l’aristocratie face aux valeurs montantes du nouveau régime. Celle de sa servante, Suzanne, résignée elle aussi à laisser son honneur sur le seuil d’un bar de nuit. Le metteur en scène Jacques Lassalle campe ici des archétypes abjects et cocasses, allant de l’officier nazi au petit bourgeois guindé. On rit alors des gesticulations de l’arriviste Pédrille et des commérages de la pâtissière, de la gouaille de la sage-femme et du cynisme ambiant. Sous le jeu truculent des acteurs ( excellent Michel Vuillermoz) , sourdent les thèmes du fascisme, de l’immigration et de la perdition. Figaro divorce fustige une époque livrée au chaos politique et social. Vertueux du temps de son mariage, bien vite rallié à la « cause nationale », Figaro n’échappe pas aux lâchetés les plus viles et les plus quotidiennes.

De ruptures en révolutions, il répudie jusqu’à sa liberté, délaissant les idéaux des Lumières pour mieux épouser ceux du totalitarisme. Où la notion d’humanité, cruciale, s’imposerait comme unique issue. Cette piéce est un vrai plaisir car le resort comique ne cede pas à la noirceur de la tragi-comédie et revéle la finesse et la subtilité de cet auteur austro-hongrois décédé si jeune à Paris. 

Comédie Française
Salle Richelieu

 

 Du 26 septembre 2009 au 7 février 2010
Durée du spectacle : 2h50 avec entracte

 

 

 

 
en matinée à 14h et en soirée à 20h30

http://www.comedie-francaise.fr/dev/saison_spectacles.php?spid=168

Published by admin, on novembre 9th, 2009 at 6:47 . Filled under: Non classéNo Comments

Le mot de Baker : Opérette ou Comédie Musicale ?

OPERETTE OU COMEDIE MUSICALE ?

Une opérette est une sorte d’opéra, d’un style léger, qui alterne les parties chantées (de solistes ou chorales) avec les parties parlées et parfois dansées. Elle vise le spectacle, la distraction facile, basée sur le comique et la gaîté et/ou le sentimental – mais pratiquement toujours avec une fin heureuse.

operette

Issue de l’opéra-bouffe, au XIXe siècle, l’opérette eut un grand succès populaire en France, grâce notamment à Jacques Offenbach qui est considéré comme le maître du genre, apprécié de la bourgeoisie parisienne et du couple impérial, peu amateur de l’opéra classique. Pendant l’âge d’or de l’opérette française, jusqu’au début du XXe siècle, Offenbach trouva de talentueux successeurs comme Albert Willemetz. Plus tard, l’opérette fut adoptée en Autriche, pays de l’opérette viennoise, jusqu’au milieu du XXe siècle avec des noms tels que  Franz Lehar, Ralph Benatzky,ou Emmerich Kalman.

La forme espagnole de l’opérette est la zarzuela et on considère parfois que la comédie musicale en est la forme américaine.

L’opérette ne diffère de l’opéra comique que par ses sujets — mettant en scène des personnages du peuple, ou bien des nobles ou des héros de pacotille et non des personnages historiques ou de grands mythes — et par son traitement musical — les exigences requises pour les chanteurs sont moindres: par exemple, des chanteurs comme  Bourvil ou Luis Mariano, excellents dans le genre, auraient difficilement trouvé une place dans le « grand » répertoire.. Toutefois, de grands chanteurs d’opéra n’ont pas dédaigné l’opérette (Elisabeth Schwarzkopf) ou la zarzuela (Placindo Domingo).

Les « opérettes » d’Offenbach se situent entre les deux genres : certains de leur thème (La Belle Hélène, Orphée, Barbe-bleue) sont des thèmes fréquents d’opéra et la musique est loin

d’être aussi légère qu’il n’y paraît. Il est le seul à avoir composé de véritables opéras comme les Contes d’Hoffmann.

Apparue au XXe siècle en Amérique, la comédie musicale hérite du mariage du théâtre  et de l’opéra, l’opéra-bouffe, l’opérette et le ballet. Elle désigne aussi les films musicaux. Tout comme pour le terme « opéra-comique », l’emploi du mot « comédie » est à prendre au sens large : en effet, «West Side Story », ne peut être considéré comme une pièce comique. C’est pourquoi les termes de théâtre musical ou spectacle musical sont de plus en plus fréquemment employés, ainsi que le mot « musical » pour les productions anglo-saxonnes.

Le Mot de Baker : Le Divan Japonais

Henri-de-Toulouse-Lautrec-Le-Divan-Japonais-6870

Au début du XIXième siècle se trouvait au 75 de la rue des Martyrs à Pigalle ,au pied de la Butte, un bal appelé la Musette de Saint-Flour. Il devient vers 1861 la Brasserie des Martyrs, fréquentée notamment par  Baudelaire. Celle-ci est remplacée en1873 par un café concert baptisé  «Le Divan Japonais» en raison de son décor japonisant. C’est au Divan Japonais qu’Yvette Guilbert, engagée en 1891, a réellement débutée et  commencée à se faire un nom . Le chanteur et fantaisiste Dranem s’y produira également. On y joue en 1894 la pantomime Le Coucher de la Mariée où l’on voit pour la première fois sur scène une femme «nue» (c’est-à-dire en maillot rose quelque peu transparent), ce qui fait scandale. C’est le premier effeuillage - ou strip-tease  pour parler français  ! Toulouse-Lautrec a immortalisé le lieu par sa célèbre affiche : «le Divan Japonais».En 1901, le Divan est transformé en Théâtre puis deviendra plus tard un cinéma spécialisé dans les films pornographiques . En 1994 , il rouvre ses portes sous le nom de Divan du Monde, pour accueillir essentiellement des concerts consacrés aux musiques du monde. Il est devenu depuis un espace qui se veut plate-forme à la fois conviviale et esthétique destiné à tous les amoureux du spectacle .Il accueille dans sa salle de spectacle ( en bas) et le Divan japonais ( au  premier étage) concerts et soirées. Venez découvrir vendredi prochain ce lieu magique !

Published by admin, on octobre 25th, 2009 at 10:54 . Filled under: Mr Baker Dictionnary / Le Dictionnaire de Mr Baker Tags: , , , , , , , , , , , No Comments

Bart&Baker lance une initiative internet afin de permettre à tous connus et inconnus de déclarer leur foi dans l'esprit du "Swing". Il vous suffit d'envoyer une photo, un petit texte qui exprime les raisons de votre attachement à l'esprit "swing" et un site web (si vous en avez un) à booking[@]bartandbaker.com

Smoky Joe Combo votes swing because :
"Deep rhythms captivate me. Hot rhythms stimulate me. Can't help but swing it boys ! Swing it ! brothers ! swing !"

Mitch Tornade vote swing parce que :
"Le swing ça t'emporte, ça te fait danser, ça te donne de l'énergie, ça te rend vivant!
J'aime quand ça swwwwwwwing!"

Incontrol Dj, Bebop Swing à Lyon vote swing parce que :
Je vote swing par patriotisme !!! Ca balance tellement que c'est toujours gauche - droite, gauche - droite, mais c'est tellement plus excitant ... et aussi parceque je suis amoureux de Billie Holiday ;-D

Blandine Devos vote swing parce que :
"Swing... depuis toujours! "

Melllie vote swing parce que :
"Swing me strong, swing me hard."

Press-Release-France Press-Release-Germany Press-Release-Italy Press-Release-Netherlands Press-Release-Portugal Press-Release-Spain Press-Release-USA Press-Release-England